Le CCESP échange avec les journalistes

Le Comité de Concertation Etat-Secteur Privé (CCESP) veut suffisamment informer les acteurs économiques et le grand public, sur toutes les actions qu’il mène.

 

Cette structure a organisé ce mercredi 28 mars 2018, à son siège au Plateau, une rencontre d’échanges avec la presse en vue de présenter le rapport des activités 2017, faire l’état des lieux de la gestion des préoccupations du secteur privé et partager les chantiers pour l’année en cours.

 

« Le dialogue, c’est d’abord de la communication. Que les opérateurs économiques sachent que le Gouvernement se tient à leur écoute », a signifié Madame Mariam Fadiga Fofana, Secrétaire Exécutif du CCESP.

Elle a remercié les journalistes pour leur adhésion et leur présence en vue d’accompagner leurs activités.

 

M. Georges Copré, Conseiller Technique du SE-CCESP a présenté les préoccupations du Secteur Privé en traitement au sein des instances du CCESP qui ont eu des avancées notables. Ce sont entre autres, la gestion de la dette intérieure en 2017, les redevances du Burida, la lutte contre l’orpaillage clandestin, la fiscalité environnementale, l’exportation de fonds de tasse dans la filière hévéa, et le mécanisme d’approvisionnement en sucre des industriels l’utilisant comme intrant. Le Conseiller Technique, Ismaël Coulibaly a quant à lui, développer tous les outils opérationnels que sont le Réseau des Points Focaux (RPF), le Twins Magazine, les Rencontres Sectorielles (RS), le Twins Time (TT), la Journée Nationale du Partenariat (JNP), qui sont des moyens d’intensifier et dynamiser le dialogue entre l’Etat et le secteur privé.

 

Terminant la série des présentations, le Conseiller Technique Serges SEKE ESSO, a présenté le CCESP en tant que force de proposition de l’Etat, sur les questions intéressant le développement du Secteur. Ainsi le CCESP a-t-il contribué à la mise en place de l’Observatoire sur la Compétitivité des entreprises, à l’opérationnalisation du projet sur les opportunités de croissance de l’industrie manufacturière de la SFI et à la réalisation d’études en lien avec le développement du Secteur Privé.

 

Concernant les perspectives 2018, le CCESP compte aller en régions pour mettre en place des plateformes locales de dialogue public privé, établir la cartographie des organisations du secteur privé, continuer d’examiner les préoccupations du secteur privé, œuvrer pour une stratégie d’encadrement du secteur informel, et la mise en œuvre du Programme d’appui à la commercialisation des produits agricoles transformés (PACAPT).

Les professionnels des médias présents ont salué cette initiative de communication du Cadre de concertation et souhaité qu’elle se poursuive.