INSTALLATION DE LA PLDPP A BOUAKE : PREMIERE MISSION EXPLORATOIRE

Une mission préparatoire d’installation de la Plateforme Locale de Dialogue Public Privé (PLDPP) a eu lieu du 04 au 07 mai 2021 à Bouaké. L’objectif immédiat des représentants du Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation État - Secteur Privé (SE-CCESP) était d’échanger avec les autorités locales en vue de l’installation de la PLDPP de cette ville. Cette démarche vise tout d’abord, à promouvoir le Dialogue Public Privé à l’échelle locale, afin de contribuer à l’amélioration du climat des affaires et la gouvernance économique ; ensuite, à assurer une meilleure structuration du DPP dans les  pôles économiques régionaux ; et enfin, à faciliter l’accès à l’information des acteurs public et privé sur les programmes, stratégie et réformes relatifs au développement du secteur privé.

Au cours de son séjour dans la capitale du Gbêkê, la  délégation conduite  par le Conseiller Technique M. Georges Copré a eu plusieurs audiences avec les autorités locales. Le mardi 04 mai 2021, elle a été respectivement reçue par le Préfet de la région de Bouaké,  M. Tuo Fozié, le maire de la ville de Bouaké M. Nicolas Djibo ainsi que le vice-président du Conseil régional de Bouaké M. Kouassi N'guessan.

 

Dans son agenda,  il était aussi prévu deux focus group. Le premier était destiné aux directeurs régionaux de la localité. La délégation a pu les rencontrer le mercredi 05 mai dans les locaux de la préfecture de la ville. Les questions abordées lors des échanges ont porté entre autres, sur la nécessité d'asseoir un cadre de concertation en vue de la réussite du partenariat public privé dans le cadre de l'exécution des projets locaux. La résolution de certaines problématiques locales telles que l'orpaillage clandestin ; l'implication  dans la plateforme de concertation de toutes les structures étatiques ainsi que de l'ensemble des directeurs régionaux qui encadrent l'activité économique à Bouaké figuraient au nombre des points inscrits à l’ordre du jour. Les questions relatives à la collecte des préoccupations locales et au mode d'animation de la plateforme locale, ainsi que celles spécifiques au secteur du transport telles que la taxe de stationnement et l'application de la nouvelle loi d'orientation du transport qui fait du transporteur un entrepreneur ont été également évoquées. Sans oublier la question de l'autonomie financière des entités décentralisées...

 

Le second focus group a pu se tenir le jeudi 06 mai 2021. C’était avec les acteurs du secteur privé de la ville. A ce niveau, les préoccupations abordées ont porté sur les questions relatives à la représentativité des acteurs des secteurs tels que les BTP, les commerçants et les artisans dans le Comité Local de Dialogue Etat-Secteur Privé.