DIALOGUE ETAT / SECTEUR PRIVE : SAN PEDRO DEUXIEME POUMON ECONOMIQUE, AU CENTRE DE L’ATTENTION DU GOUVERNEMENT

En marge de la visite de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre  Patrick ACHI, à San Pédro, dans le cadre du lancement des travaux de la « Côtière », le samedi 18 septembre 2021, une rencontre d’échanges s’est tenue entre le Premier Ministre et les milieux d’affaires de la région de San Pédro. 

La salle de mariage de la Mairie de San Pédro a abrité cette rencontre sur le coup de 16h15 en présence d’une forte délégation ministérielle dont Monsieur Adama COULIBALY, Ministre de l’Economie et des Finances, Président du Comité Technique de Concertation (CTC).

Cette réunion a été l’occasion pour le Premier Ministre de recueillir les principales attentes du Secteur Privé de ce pôle industriel et logistique, cluster mondial du café et du cacao.

Ouvrant la série des interventions du Secteur Privé, Madame Linda ZRAIK Rachel, Présidente de la délégation régionale de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire a au nom des opérateurs économiques, salué les nombreux investissements réalisés dans les infrastructures au cours de ces dernières années par le Gouvernement, qui ont profondément amélioré l’attractivité économique de la ville de San Pédro et les conditions de vies des populations.

Plaidant pour la mise en place d’un véritable plan Marshall pour accélérer le développement de cette région, elle a souhaité une attention particulière du Gouvernement sur des préoccupations essentielles pour la cité balnéaire à savoir : la qualité et à la fourniture d’électricité pour les unités de production,  la réhabilitation et le développement de la zone industrielle, la mise en œuvre du programme de modernisation et d’extension du Port de San Pédro, la réalisation d’infrastructures économiques par la Mairie (grand marché, abattoir municipal moderne, gare routière et  parking de camions en Transit…), le soutien à certains secteurs porteurs tels que l’artisanat, le tourisme et la production de ressources halieutiques et la lutte contre les tracasseries et les lourdeurs administratives.

A sa suite, les acteurs sectoriels dans la production agricole, l’agro-transformation et le tourisme, ont tous égrené quelques attentes spécifiques pour la compétitivité de leurs secteurs d’activités se rapportant entre autres à la facilitation de l’accès à la propriété foncière, au refinancement des plantations villageoises pour le remplacement des vergers, à la suppression de la taxe sur le chiffre d’affaires dans la filière caoutchouc, à la régulation de l’exportation du caoutchouc brut, à la réduction considérable des coûts du transport aérien pour accroitre le nombre de touristes, à l’aménagement des sites répertoriés dans la région de San pédro afin de tirer profit de son riche patrimoine touristique et enfin à la réalisation du projet ambitieux de SMART CITY de TAKI conformément au projet SUBLIME Côte d’Ivoire,  afin de faire du village de TAKi un hub touristique.



En réponse à ces différentes doléances, Monsieur le Premier Ministre a rassuré les milieux d’affaires en indiquant que « tout ce que vous avez relevé comme contraintes sont contenues dans les diagnostics de la vision 2030 et sont celles auxquelles nous avons l’intention de nous attaquer dans les prochaines semaines, dans les prochains mois, ensemble avec vous ».

Il a partagé sa foi en un avenir radieux pour la Côte d’Ivoire et pour les opérateurs économiques qui doivent accroître leurs chiffres d’affaires de façon substantielle, « je veux que chacun des entrepreneurs du secteur privé ici présents multiple dans 5 ans son chiffre d’affaires par dix, ses emplois par dix. Et que tout ce qui peut en être un obstacle, de quelque nature que ce soit, d’ordre administratif, humain, foncier, que je le sache, afin de m’en occuper moi-même le plus rapidement possible »

Concluant ses propos, il a insisté sur le changement de deux paradigmes au fondement de la vision Côte d’Ivoire 2030, à savoir faire du secteur privé une priorité nationale et entamer un changement structurel de l’administration afin de la rendre plus attentive, réactive et accompagnateur du Secteur Privé.

Pour rappel, cette rencontre intervient 48 H après la deuxième réunion statutaire du Comité Local de Concertation Etat secteur Privé à San pédro, dont les travaux ont porté sur les problématiques du secteur des services dans cette localité, à l’initiative du Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat Secteur Privé en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire.