DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL : LE MINISTRE FELIX ANOBLE SALUE LA 1re ÉDITION DES JOURNÉES ÉCONOMIQUES DE SAN PEDRO

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) en partenariat avec  le Comité de Concertation Etat- Secteur privé (CCESP) organisent la 1ère édition des journées économiques de San Pedro du 24 au 25 juin 2021 à l’Hôtel Enotel de San Pedro. Placée sous le patronage du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, le parrainage du ministre Félix Anoblé de la Promotion des PME, de l’Artisanat et de la transformation du secteur informel et sous la présidence du ministre Souleymane Diarrassouba du Commerce et de l’Industrie, cette édition a pour thème : « Quelle synergie entre l’administration publique et le secteur privé pour une meilleure valorisation du potentiel économique local ?». 
A l’ouverture de ces journées économiques de San Pedro,  ce jeudi, le ministre Félix Anoblé a indiqué qu’elles s’inscrivent dans la droite ligne du dialogue public-privé prôné par le gouvernement ivoirien. Il s’est aussi félicité de ce qu’elles épousent la vision de la municipalité. 
Pour lui, elles seront un cadre d’échanges pour trouver des solutions aux défis qui s’offrent à la région pour atteindre cet idéal de développement dynamique et créer un avenir meilleur pour l’accélération des innovations à fort impact à San Pedro à travers un secteur privé compétitif. 
L’objectif primordial, étant de faire de San Pedro une ville d’avenir et « l’une des principales destinations du développement de l’économie ivoirienne », a-t-il soutenu. 
Le ministre Félix Anoblé a souligné le rôle important que doit jouer les PME dans le développement économique de notre pays. C’est pourquoi, il a demandé à l’ensemble des acteurs au développement, à savoir l’Etat, les bailleurs de fonds, les investisseurs, les entrepreneurs et les ONG d’unir leurs forces pour une synergie d’actions. 
 «Le dialogue public privé est d’ailleurs le premier symbole et le meilleur champ d’application de cette communauté d’actions tant souhaitée », a fait observer M. Anoblé.
Il  a terminé en remerciant la CCI-CI et le CCESP pour cette initiative avant de lancer un appel aux entreprises ivoiriennes, et particulièrement aux PME locales : « Il ne saurait jamais avoir une Côte d’Ivoire forte sans un secteur privé dynamique et fort. Mais, il ne peut avoir un secteur privé fort et productif sans un pays fort ; et pour que notre pays soit fort, il faut la participation de tous, mais principalement des opérateurs économiques à travers leur contribution aux recettes fiscales », sans oublier de remercier  
M. Faman Touré, président de la CCI CI, a relevé une opportunité pour la région de San-Pedro, de mieux s’organiser pour tirer profit de cette relance post-COVID 19 qui s’annonce, en créant les meilleures conditions possibles pour attirer les investisseurs locaux et étrangers et booster le commerce et le tourisme. Et de préciser que « (…) notre Institution qui a fait du développement des activités économiques en région un des axes majeurs de la mandature 2016-2022, entend jouer son rôle d’appui au développement du secteur privé local par la levée des différents freins a un meilleur exercice de l'activité économique, à travers un dialogue constructif et fructueux entre l’Etat et le secteur privé ».
Rejoignant ainsi le gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique de création de pôles économiques compétitifs régionaux.
Dans le même ordre d’idées, Touré Faman a exprimé la disponibilité du secteur privé dans le cadre d’un dialogue constructif avec les pouvoirs publics, en travaillant sans relâche pour le développement des activités économiques dans la région de San-Pedro…
Par ailleurs, il a félicité Mme Mariam Fadiga Fofana, secrétaire exécutif du CCESP, et Linda Zraik, présidente de la délégation régionale de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire de San Pedro, et présidente du comité d’organisation, qui ont fait montre d‘abnégation et de courage pour la réussite de cet évènement. 
Pour Donatien Beugré, président du conseil régional, les objectifs régionaux cadrent bien avec ces journées économiques. C’est pourquoi, il s’est dit confiant dans le fait que « les résolutions de celles-ci vont permettre à la région d’avoir une économie plus dynamique, avant de saluer la noblesse de cette action qui  va « créer des richesses et des emplois au niveau local ». 
En outre, une conférence inaugurale portant sur les potentialités économiques et la vision de développement de San Pedro  a donné au conseil régional et à la direction générale du Port de San Pedro de présenter les atouts de la région et du port.
Aussi, un panel sur le thème : « Quelle synergie entre l’Administration publique et le secteur privé pour la valorisation du potentiel économique local », a-t-il permis aux acteurs des services publics et privés d’échanger sur les entraves du dialogue public privé au niveau local.  
En clair, ce panel a donné de présenter le dispositif de la ville de San Pedro et des pistes de solutions aux différents défis à relever, afin de faire de la ville portuaire une économie forte. 
La journée s‘est appesantie également sur bien d’autres sujets importants, à savoir l’annexe fiscale 2021, le statut de l’entreprenant et le régime des travailleurs indépendants, les documents administratifs internes et externes pour le transport des marchandises,  l’environnement des PME et le fonds de garantie ainsi que la « Procédure d’appui aux entreprises impactées par la COVID 19 ». 
Il faut noter que le ministre de l’économie et des Finances,  et  le ministre du Commerce et de l’Industrie étaient représentés respectivement par Mme Christiane Duncan, conseiller technique et M. Tra Bi, directeur général de l’industrie.